"BEATLES STORY: Concept & Production :RENAUD SIRY. R.SHOW PROD. PARIS. 01 45 03 41 53 / 06 62 01 8000 renaudsiry@orange.fr   www.renaudsiry.fr"
Mot de passe oublié ? Enregistrez-vous
  • Increase font size
  • Decrease font size
  • Default font size
Zone Fans
You are here: Accueil arrow Biographie des Beatles arrow Biographie de George Harrison
Biographie de George Harrison Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Beatles Story   
27-10-2007
ImageGeorge Harrison était un chanteur, auteur, compositeur et guitariste britannique, né le 25 février 1943 à Liverpool, mort le 29 novembre 2001 à Los Angeles en Californie. Il était le plus jeune des quatre membres du groupe The Beatles.
Dès 1959 à l'âge de 16 ans, le jeune apprenti électricien passionné de rock, fan de Carl Perkins, a déjà fondé un groupe avec son frère: The Rebels. Il rejoint Paul McCartney alors copain d'école et John Lennon au sein des Quarrymen. Au début des années 60, ils deviennent les Beatles et se produisent, entre autres, dans les boîtes à strip-tease de Hambourg et à Liverpool avant de connaître d'abord en Europe, puis à partir de 1964 à travers le monde l'un des succès les plus spectaculaires de l'histoire du rock et du disque. D'abord et avant tout guitariste solo des Beatles, George Harrison composera quelques titres au sein du groupe au début de leur carrière dont : Don't Bother Me (1963), If I Needed Someone (1965), I Need You (1965), Think for yourself (1965) et You Like Me Too Much (1965).

L'influence de Harrison se fera plus sentir au sein du groupe à compter de 1965 quand il commence à s'intéresser aux instrumentations orientales qui seront intégrées graduellement dans la musique et l'univers du groupe. Le sitar fait ainsi son apparition sur la chanson Norwegian Wood de l'album Rubber Soul (1965).

L'album Revolver, paru à l'été 1966, compte trois compositions de Harrison dont Taxman. En 1967 paraît l'album Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band sur lequel il signe Within you without you.

Les plus grandes compositions (et les plus connues) de Harrison seront écrites au cours des dernières années d'existence des Beatles, l'influence de Harrison se faisant surtout sentir dans les albums The Beatles (1968) ou Harrison signe quatres chansons dont While My Guitar Gently Weeps et Abbey Road en 1969 avec Something et Here Comes The Sun.

Suite à la rencontre des Beatles avec le Maharishi Mahesh Yogi en 1967 et au voyage des Beatles en Inde en 1968, il restera toute sa vie attaché à l'Inde et à la philosophie hindouiste. Il s'intéressa également à la musique classique traditionnelle indienne qu'il contribua a faire connaître en Occident et qu'il intégra à ses compositions. Il a côtoyé les plus grands artistes indiens comme le sitariste Ravi Shankar dont il a produit l'album Mantras à la fin des années 1990.
 
Parallèlement à sa carrière au sein du groupe, George Harrison sort des albums en solo dont Wonderwall Music, premier disque sorti sur le label Apple et Electronic Sound un des seuls disques à être apparus sur le label Zapple, destiné à recevoir les projets d'avant-garde. C'est avec son triple album All Things Must Pass sorti en décembre 1970 et produit par Phil Spector qu'il s'imposera commercialement. L'album connut un succès fulgurant, notamment le titre My Sweet Lord qui se vendra par millions et qui reste une des chansons les plus populaires du début des années 70. All Things Must Pass était un album triple composé de 4 faces de chansons et de deux faces de jam-session et figure sans aucun doute comme un des meilleurs albums publié par un ex-beatles. Outre "My Sweet Lord", "What is Life" et "Isn't It A Pity" tourneront aussi sur les radios en ce début de décennie.

En 1971, Harrison organise le Concert for Bangladesh, le premier grand concert de charité regroupant une brochette de rock stars, dont Eric Clapton, Bob Dylan et Ringo Starr. Les profits iront tardivement au Bangladesh après que le fisc américain ait épluché les comptes d'Apple, la société de production des Beatles.

L'album suivant Living in the Material World publié en 1973 (avec Nicky Hopkins, Klaus Voormann, Ringo Starr, Jim Keltner...) connut aussi un succès relatif, principalement le titre Give Me Love qui sera classé numéro 1 des deux côtés de l'Atlantique au printemps 1973.

Il lance en 1974 son propre label de disque, Dark Horse. L'album du même nom, sorti cette même année, sera un échec. Il connaîtra un véritable fiasco, à la même époque, lors de sa première tournée en solo - qui sera aussi sa dernière - aux Etats-Unis. Les problèmes personnels se succèdent, le chanteur se sépare de sa femme qui ira vivre avec son ami de toujours, Eric Clapton. Les deux hommes resteront brouillés jusqu'au début des années 90.

Après l'accueil catastrophique réservé à "Dark Horse", Harrison sort "Extra Texture - Read all about it" en 1975 et ne fait rien pour rétablir la situation au niveau de la critique. Il se reprendra en 1976 avec "Thirty Three & 1/3" un excellent album qui fait référence à la vitesse de rotation d'un disque mais également de l'âge de George au moment de son enregistrement. On y retrouve un Harrison beaucoup plus enjoué que sur les albums précédents.

L'artiste renoue avec le succès commercial en 1981 avec le simple All Those Years Ago hommage à son défunt collègue John Lennon et il lui fallut attendre la fin des années 1980 pour retrouver les faveurs du grand public, grâce à son album Cloud Nine (paru fin 1987) qui contenait trois tubes : Got My Mind Set On You, When We Was Fab (tous deux soutenus par des clips-vidéo amusants voire inspirés) et This Is Love.

Malheureusement, ce retour en grâce ne fut pas confirmé par d'autres albums studio, du moins en son nom propre, puisqu'il s'est alors consacré à son projet collectif, les Traveling Wilburys en compagnie de Roy Orbison, Tom Petty, Jeff Lynne et Bob Dylan. En 1992, il se produira même au Japon en compagnie d'Eric Clapton avec qui il aura finalement renoué.

Ce n'est que peu après sa mort (cancer des voies respiratoires et tumeur au cerveau) que parut, en 2002, son dernier album Brainwashed.

Sa dernière chanson, Horse to water, avait été coécrite avec son fils et enregistrée au début du mois d'octobre. Elle était destinée au chanteur et pianiste britannique Jools Holland. George Harrison, connu pour son humour pince-sans-rire et décalé, venait d'attribuer cette ultime composition à une mystérieuse maison d'édition dénommée RIP, sigle de Rest In Peace (Repose en paix).

Une de ses passions était le ukulélé, dont il était un collectionneur notoire et un joueur émérite. Harrison s'intéressait en particulier à la variante la plus répandue au Royaume-Uni de cet instrument : le banjo-ukulélé.

George Harrison restera comme un des membres des mythiques Beatles, un grand guitariste, mais aussi comme un grand compositeur. Frank Sinatra tenait sa chanson la plus célèbre, Something, pour la plus belle chanson du siècle dernier.
Dernière mise à jour : ( 27-10-2007 )
 
< Précédent   Suivant >

Image

Richard

Même s'il a bien connu les studios, avec notamment un beau Disque chez Tréma, c'est un habitué de la scène: Des clubs de New-York à l'Olympia de Paris, en passant par le Divan du Monde ou le Petit Journal, Richard, dans son Personnage de Paul, a déjà conquis un Public toujours plus nombreux. Visiter son site


Claviers/arrangements

Jean-Luc ThibaultJean-Luc Thibault Arrangeur, Compositeur spécialisé dans la M.A.O. C'est la "colonne vertébrale" du Groupe.  Enfin, ses harmonies vocales donnent une 5 eme voix au BEATLES STORY SHOW.

Yoko

YokoYoko TAKAMAKI, comédienne, vient accompagner John pendant ses concerts. Découvrez la à chacun de nos concerts Beatles Story Show

MARIO D'ALBA

Mario - Metteur en Scène Beatles Story ShowMario, Metteur en Scène, il est chargé de vous guider durant nos spectacles dans la chronologie du groupe. Vous ne le verrez pas car c'est la voix off Cool

ATTACHEE DE PRESSE & LINDA

Patricia DoréBesoin de plus d'informations sur nos concerts, ou bien envie de communiquer sur notre groupe ? Patricia DORÉ est notre attachée de Presse, contactez-la au 01 47 88 19 77 ou 06 62 41 85 00